Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/05/2018

A Contretemps, le clip pastel de Sarah Lancman

Sarah Lancman, A Contretemps

Avec « A Contretemps« , disponible depuis le 19 janvier, Sarah Lancman prend le contre-pied et brise les préjugés en ajoutant une nouvelle pépite au catalogue du jazz vocal.

La voix de Sarah Lancman surprend et célèbre le jazz. Puissante, tour à tour, confidentielle, caressante, sensuelle et chaude, cette voix épouse les harmonies et les mélodies élégantes et raffinées, taillées sur mesure par Giovanni Mirabassi. Belle production et superbes compositions. Des moments de grâce où alternent temps forts musicaux, romantisme et poésie ne laissant jamais indifférent.

Voici la belle vidéo en animation d'A Contretemps de Sarah Lancman :

Tout au long de l'album A Contretemps, Sarah Lancman a à ses côtés, des pointures du jazz telles Giovanni Mirabassi ou Gene Jackson, entre autres. Mais l’intérêt de l’opus ne repose pas sur des noms désormais prestigieux. Non, cet album est beau par sa finesse, sa subtilité, sa tendresse et surtout par la voix de Sarah Lancman.

En savoir plus sur Sarah Lancman

Sarah Lacman, Jazzz Eleven

12/02/2018

The Scratchophone Orchestra rend hommage à West Side Story avec Mon Héroïne

The scratchophone orchestra, clip, mon héroine, plaisir moderne, jazz, swing

Scratchophone Orchestra fait groover le jazz avec scratchs et beats électro. Une réussite totale que l'on retrouve après les concerts sur l'album Plaisir Moderne.

Premier extrait de Plaisir Moderne, The Scratchophone Orchestra a sorti Mon Héroîne, une vidéo avec une belle compet' de danse.

Scratchophone Orchestra : La rencontre de quatre musiciens ayant parcouru le monde au sein de plusieurs formations (Les Voleurs de Swing, Les Noces Gitanes,Martine on the Beach, Le Gipsy Jukeb Eldorado, Fingers in the swing) donne naissance à un électro swing raffiné : une voix teintée d’une couleur pop se mélange aux samples de chanteurs jazz de légende, la clarinette et le violon s'acoquinent aux sonorités des orchestres New Orléans des années 30. Envie de danser ? Alors découvrez la vidéo de Mon Héroïne.

Voici le clip du Scratchophone Orchestra pour Mon Héroïne :

"Mon Héroïne" raconte l'histoire d'une rivalité qui se résout sous nos yeux dans une joyeuse effervescence ; Pendant que les quatre musiciens du "Scratchophone Orchestra" interprètent "Mon Héroïne" - un titre original dont l'énergie se partage entre un swing ravageur et une douce nostalgie - une battle de danse s'installe entre deux bandes rivales dans la fosse qui borde la scène

En savoir plus sur le groupe et pour retrouver les dates de concert

The scratchophone orchestra

17/10/2017

Découverte soul : Scott Bradlee's Postmodern Jukebox fait sonner vintage les hits d'aujourd'hui

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox, The Essentials

Les tubes du 21e siècle façon vintage : c'est la marque de fabrique de Scott Bradlee's Postmodern Jukebox ! L'album The Essentials, prévu pour le 24 novembre, présente des tubes de Miley Cyrus, Radiohead, Beyoncé, OutKast et de bien d’autres interprétés dans des styles vintage de swing, jazz, doo-wop, soul et blues.

Le Postmodern Jukebox caracole également en tête des classements iTunes comme du Billboard et il a donné des centaines de concerts à travers le monde. C’est en reprenant les plus grands tubes du Top 40 et en les recréant, en les façonnant comme s’ils surgissaient des premières heures de la musique populaire (et notamment du jazz) que le groupe a forgé sa réputation. De Radiohead, à Adele ou Justin Bieber, Scott Bradlee et son collectif le Postmodern Jukebox fait sonner blues ou soul, ou doo-wop, ou jazz n'importe quel titre et c'est fabuleux.

A écouter, We can't Stop par le Postmodern Jukebox :

Le 24 novembre, on retrouve The Essentials, compilation de dix neuf titres choisis dans l'immense répertoire du Postmodern Jukebox, avec entre autre Get Lucky, Leon on et Sorry...

le tracklisting de l'album The Essentials :

  1. Seven Nation Army
  2. Hey Ya!
  3. Sorry
  4. Elle m’a aimé (Lisandro)
  5. We Can't Stop
  6. Lean On
  7. Creep
  8. No Diggity
  9. Comme Un Manouche sans guitare (Thomas Dutronc)
  10. All About That Bass
  11. Thrift Shop
  12. Maps
  13. Royals
  14. Je m’en vais (Madame Monsieur)
  15. Oops!… I Did it Again
  16. Get Lucky
  17. Halo
  18. Here
  19. Take Me to Church

Le site officiel du Scott Bradlee's Postmodern Jukebox

Scott Bradlee, The Essentials

04/10/2017

Cécile McLorin Salvant, sublime double album Dreams & Daggers

Cecile McLorin Salvant, Dreams and Daggers

Deux ans après For One to Love, récompensé par un Grammy Award, la talentueuse Cécile McLorin Salvant nous présente son nouvel opus Dreams and Daggers (label Mack Avenue).

Celui-ci est en fait un double album de 23 titres, dont seulement cinq sont des originaux composés et arrangés par son contrebassiste tandis qu’elle en a écrit les paroles. Ces cinq pistes ont été enregistrées en studio avec le quatuor à cordes Catalyst Quartet, alors que toutes les autres le furent en live au très célèbre club The Village Vanguard à New-York. Dans ce cadre, la chanteuse nous fait revivre une période de plus de 50 ans de jazz vocal au travers de reprises et de standards réarrangés

Cecile McLorin Salvant

Un art vocal intense et nuancé sur les 23 titres de Dreams & Daggers

Pour dresser un portrait encore plus précis nous dirons que son art suit une lignée historique allant de Bessie Smith, Billie Holliday (plus ou moins), à Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, voire Abbey Lincoln, adoptant la formule magique, chant, piano, contrebasse, batterie, poésie. Certains la rapprochent de Betty Carter ce que nous ne ferons pas ici, la grande dame d’une précision redoutable, scattait et s’entourait presque exclusivement de musiciens d’avant garde.

La vidéo de You're My Thrill de Cécile McLorin Salvant :


Dreams and Daggers qui sort sur son label américain de jazz indépendant Mack Avenue, le disque ici présent, qui nous laisse entendre une chanteuse solide, en public au Village Vanguard et d’autres plages en studio agrémentées d’un quatuor à cordes.

Tournée en janvier 2018 : le 11 à Blois, le 12 à Périgueux, le 13 à Agen, le 14 à Rodez, le 19 à Caen, le 23 à Ibos, le 24 à Nîmes.

Cécile McLorin Salvant, nouvel album Dreams & Daggers

 

25/07/2017

Tony Allen toujours aussi sorcier avec The Source

Tony Allen, The Source

Tony Allen est de retour avec The Source, album exemplaire qui montre le penchant jazz de cet immense batteur.

Après l'afrobeat, l'afrojazz, Tony Allen signe chez Blue Note un album de jazz enregistré en analogique : The Source.

Rappelons-le, Tony Allen est un rythmicien de génie, le fondateur de l'afrobeat aux côtés de Fela et un caresseur de peaux d'une incroyable élégance.. Aucun batteur n'incarne mieux que lui la vitalité primordiale de ces rythmes, ni l'envie de les soumettre aux expériences et aux mixages les plus modernes. En cinquante ans de carrière, il a révolutionné le paysage musical de tout un continent avant de se hisser à la faveur de ses multiples collaborations au rang de référence universelle.

Voici une vidéo dévoilant l'enregistrement de The Source :

Autour de Tony sont réunis quelques uns des meilleurs musiciens jazz du moment : le tromboniste Daniel Zimmermann, le saxophoniste Rémi Sciuto, le contrebassiste Mathias Allamane ou le claviériste Vincent Taurelle, qui avec Bertrand Fresel a produit l’album. Au total 11 pointures, dont 5 cuivres, ont participé à l’enregistrement de “The Source”. Plus un guest de marque, Damon Albarn.

Nouvel album The Source Sortie le 08/09/17 chez Blue Note En concert à Jazz à la Villette le 09/09/17

the source, tony allen

18/07/2017

Ginkgoa et le clip endiablé de Boy Bounce

Ginkgoa, boy bounce

Ginkgoa livre un tube en or certifié : Boy Bounce et sa chroégraphie en rollers qu'on est pas prête d'oublier.

Découverte du duo franco-américain Ginkgoa avec le trépidant Boy Bounce.

A cheval entre les USA et la France, le groupe Ginkgoa compose une pop survitaminée à la fois américaine mais aussi française, surtout ultra ennivrante, où les époques se croisent, les inspirations se mélangent. De la Pop, des sonorités Swing des vieux New-York et Paris, des beats électros sur des textes élégants et parfois déjantés. Ils n’ont qu’une idée en tête : faire danser tout ce qui danse, toutes les générations et tous les genres grâce à des mélodies qui restent en tête aussi longtemps que leur arbre totem, le ginkgo, perdure.

Boy Bounce, Ginkgoa

 

Bilan réussi haut la main. Boy Bounce et ses battles de dance filmées à la Nouvelle Orléans a tout bon, et donne des fourmis dans les jambes !

Voici le clip de Boy Bounce :